• 100 visits
  • 4 articles
  • 13 hearts
  • 22 comments

Présentation de cette fille joyeuse et au jeu étendu qui peut occuper n'importe quel poste. 20/12/2016


Nanobana Kinako (菜花黄名子, Goldie Lemmon) est la mère de Fei.
C'est l'une des protagonsistes secondaires des séries et jeux Inazuma Eleven GO Chrono Stone.

Elle a des longs cheveux droits soyeux bruns et a aussi des yeux bruns. Elle porte un bandeau orange. Contrairement à l'uniforme féminin principal de Raimon, elle semble porter un gilet crème en au-dessus de sa chemise blanche. Elle porte aussi un ruban orange lié autour du col de la chemise blanche et porte toujours la jupe bleue comme les filles de Raimon.
Lors du Mixi Max avec la Reine Des Dragons, ses cheveux deviennent blond et font des pics. Son bandana devient également gris.

Lors de sa première apparition, elle se dévoile être vraiment joyeuse pour devenir une joueuse de Raimon. Elle semble être très positive et ensoleillée la plupart du temps. Elle est aussi un peu enfantine, quoique cela masque son sérieux et sa capacité à comprendre les choses. Dans l'Épisode 21, on voit qu'elle a donné la position de Kirino pour qu'il se Miximax avec Jeanne d'Arc à sa place, en comprenant la volonté de Kirino et le désir d'aider. Quelques épisodes plus tard, on voit qu'elle est très négligeante et qu'elle fait des choses dont les autres personnes doivent dire désolé.

Elle apparaît pour la première fois dans l'épisode 18 ou elle se trouve a l'intérieur du Club de Football et elle portait l'uniforme de Raimon finalement quand Raimon arriva elle commença a dire , "Bon retour, Capitaine!" à Tenma qui venait juste d'entrer.
Puis vient le moment de partir pour aller à l'époque de Jeanne d'Arc. Elle dit que c'est elle qui le fera car elles sont toutes les deux des filles et elle est plutôt contente lorsqu'elle a été choisie pour aller à son époque.
Dans l'épisode 19, elle et les autres ont rencontré Jeanne d'Arc puis l'ours a essayé le Miximax avec elle mais a échoué.
Elle ira avec Jeanne, Fei et les autres au champs de bataille et aux château de Charles VII.
Elle a écouté également la conversation secrète entre Kirino et Jeanne, ce qui montre qu'elle est curieuse. C'est elle qui invita le roi Charles VII a jouer au foot et lui expliqua les règles.
Elle jouer au poste de défenseur lors du match contre Protocole Oméga 3.0. Au moment où Jeanne a réveillé son pouvoir et que nounours-man se prépare a faire le Mixi-Max sur elle, celle-ci lui dit de le faire plutôt sur kirino. Elle était heureuse lorsque le Miximax fut complet car elle dit que c'était lui qui devait le faire et non elle.
Kinako à finalement un Mixi Max avec la Reine des Dragons, ce qui est nettement plus classe 😉

Sa technique, en japonais, est un jeu de mot avec son nom : en effet, "Kinako" signifie "Farine de soja" qui est utilisé dans la recette du Kinako Mochi.
Le "Ki" (黄) dans son nom signifie "Jaune" ce qui correspond avec le nom des manageuses de Raimon qui représentent des couleurs. Il peut aussi s'agir d'une référence à la veste jaune qu'elle porte au dessus de son uniforme.
Fei pense que son apparition dans l'équipe est le résultat d'un paradoxe temporel et ignorait qu'elle était sa mère jusqu'à ce qu'elle le lui annonce. (très dark vador d'ailleur le coup de "je suis ta mère")
Elle dit que d'habitude, Tenma l'appelle "Kinako" ce qui est un autre paradoxe.
Elle est la seconde joueuse deRaimon à réussir un Mixi Max sans avoir à utiliser le Mixi Max Gun. Le premier était Taiyou dans l'anime.
Level-5 a confirmé qu'elle avait 27 ans quand elle a donné naissance à Fei.
Elle dit trouver Sir Lapin mignon et incite Fei à l'utiliser alors qu'elle fut morte avant que Fei ne puisse utiliser son Esprit.

Elle joue au poste de défenseur pour Raimon, puis pour l'Equipe El Dorado 1 et Chrono Storm dans le tournoi Ragnarok.
Dans les films, Kinako joue également pour Néo Inazuma Japon et Inazuma Best Eleven.

? MDRRR 02/01/2017


CA ME FAIT RIRE

Via Skyrock Android

Être maman 21/12/2016


Je suis Kinako, la maman de Fey.
Mais être une maman qu'est-ce que c'est?

C'est simple:
Être maman c'est passer des heures à regarder son bébé, à l'admirer, et vouloir le montrer au monde entier. Être maman c'est n'avoir d'yeux que pour son enfant.
Être maman c'est aussi s'inquiéter. Beaucoup. Un bébé malade, un bébé qui refuse de manger, un bébé qui pleure sans raison apparente. Être maman c'est s'inquiéter pour tout et rien et cela ne s'arrange pas en grandissant.
Être maman c'est faire passer sa progéniture en premier. Tout donner pour lui et être capable de tuer s'il le fallait. Lorsque j'étais petite, je n'ai jamais été pauvre, mais je n'ai jamais vraiment roulé sur l'or non plus. A l'époque, je ne comprenais pas pourquoi ma maman ne se faisait pas plaisir en allant faire les boutiques, en s'offrant un massage ou un abonnement dans une salle de sport. Pourquoi ne pensait-elle pas plus à elle? Avec le recul, je sais. Être maman c'est penser d'abord à la chaire de sa chaire et ensuite à soi. C'est se priver pour donner le meilleur à son enfant et avoir son sourire en récompense.
Être maman c'est aussi ne plus avoir de temps pour soi, surtout les premiers temps. C'est ne plus pouvoir manger chaud, se doucher en 3 secondes montre en main, reporter à demain son lavage de cheveux (merci les shampooings secs), être maman c'est ne plus pouvoir aller aux toilettes sans fermer la porte.
Être maman c'est aussi culpabiliser. Culpabiliser de ne pas avoir compris pourquoi son bébé pleurait, culpabiliser de devoir le laisser chez la nounou et louper des moments de sa vie. Être maman c'est culpabiliser de devoir le réveiller, culpabiliser d'avoir haussé le ton après une journée épuisante, culpabiliser de ne pas pouvoir offrir le monde à son enfant.
Être maman c'est aussi avoir peur pour tout et n'importe quoi et perdre son insouciance. Peur d'une mort subite du nourrisson, peur d'un accident de voiture, peur de l'étouffement, du kidnapping. C'est regarder 4 fois avant de traverser, plutôt qu'une. C'est se mettre du coté de la route lorsque l'on marche sur le trottoir pour protéger sa marmaille si une voiture perd le contrôle.
Être maman c'est également espérer. Espérer que tout aille bien, que son enfant soit en bonne santé, que plus tard il réussisse sa vie et accomplisse de belles choses.
Être maman c'est en baver et avoir envie de choses qu'on ne remarquait même pas avant. Une poussette hors de prix, un vêtement que son enfant ne portera qu'une fois, une peluche inutile mais si craquante.
Être maman c'est passer des nuits blanches pour nourrir son bébé, le rassurer, le veiller lorsqu'il est malade. Et lorsque que bébé dort enfin, et que l'on peut aussi se coucher, être maman c'est réfléchir, cogiter à en perdre le sommeil, à essayer de trouver des solutions, des réponses à nos questions, trouver le nouveau siège auto idéal, la nounou parfaite.
Être maman c'est courir de partout et vivre à 100 à l'heure. Être maman c'est essayer de tout gérer: les RDV chez le pédiatre, la maison, les courses, le boulot, les allers retours chez la nounou. Être maman, c'est être épuisée à 11h du matin mais continuer d'avancer.
Être maman c'est ne plus s'écouter. Fatiguée, malade? Impossible, bébé compte sur nous. Il faut serrer les dents et tenir le rôle.
Être maman c'est surtout être polyvalente. Faire faire les devoirs, consolée, donner le bain et surveiller le repas. C'est répondre au téléphone en même temps que l'on étend la lessive.
Être maman c'est se souvenir de sa propre enfance. Des chansons et des histoires qui nous ont bercé et que l'on chante ou raconte à présents à nos enfants. Être maman c'est s'étonner de se souvenir des paroles de cette chanson, pourtant si vieille.
Être maman c'est aussi et surtout retrouver le sourire et la pêche, après une journée de dingue au boulot, juste en voyant le sourire de son bébé. Être maman, c'est puiser sa force dans ce petit être qui compte sur vous.
Être maman c'est pleurer comme l'on à jamais pleuré, mais c'est surtout rire comme jamais, se sentir vivante, c'est donner, tout en recevant en retour. Être maman c'est complexe. Être maman c'est un véritable tsunami.
Mais vous savez quoi? J'adore ça et je n'échangerai ma place pour rien au monde.

La larme de joie d’une mère, c’est le ruisseau du bonheur d’un enfant. 21/12/2016


La tendresse d'une mère pour son enfant commence à l'instant même où son enfant voit le jour. Mais à mesure que l'enfant grandit, la mère s'attache à lui par tous les liens qui peuvent unir une âme à une autre. Elle l'aime pour les grâces qu'il a réellement, et pour celles qu'elle lui suppose, elle l'aime pour le bonheur qu'il lui donne, et pour les soins et pour les peines qu'il lui a coûtés, elle l'aime quelquefois pour ses défauts, ou pour ses souffrances, elle aime en lui l'image vivante et embellie du père de famille, elle l'aime comme la consolation et la gloire de son avenir. #Jules Simon

La mère doit se considérer comme le soleil de son enfant, astre immuable et toujours rayonnant. #Hanri-Frédéric Amiel

Lorsque l'esprit s'éclaire le c½ur devient meilleur, l'épouse doit être plus vertueuse, la mère plus tendre, elle doit presser avec plus d'amour sur son sein l'enfant chéri qui vient d'entrer dans la vie. #L'homme du monde

Les plus grands philosophes ont de la peine à lire dans le c½ur humain, et le plus petit enfant sait lire couramment dans le c½ur de sa mère. #Dix épines pour une fleur

Une mère pleure en secret du châtiment qu'elle a dû infliger à son enfant. #Hanri-Frédéric Amiel

Le visage d'une mère est pour l'enfant son premier livre d'images. #Christian Bobin

Une mère ne peut jamais cesser d'être la mère de son enfant. #Claire Élisabeth de Vergennes

Une mère ne regrette jamais les soins ni les peines que son enfant lui a coûtés. #Jean-Benjamin de Laborde

Il suffit qu'une mère voit sourire son enfant pour être convaincue de la réalité d'une félicité suprême. #Chateaubriand

Il est affreux qu'une mère perde son enfant ; il est affreux qu'un enfant perde sa mère. #Alphonse Esquiros

Une maman, c'est une personne qui aide son enfant à grandir pendant toute sa vie. #JeanGastaldi

Une mère aimante pardonne toujours à son enfant. #Abbé Pierre

Le baiser d'un enfant, c'est l'âme de sa mère ! #Jules Canonge

C'est ça, sans doute, une mère : c'est quelqu'un qui pense aux autres, qui pense aux chagrins des autres avant de penser à son propre chagrin. C'est rare, en somme. Et précieux par la même occasion. #Marc Fisher

Le baiser d'une mère dépose dans le c½ur un sourire en forme de fleur.

La mère aime tendrement, le père solidement. #Proverbe italien

L'amour d'un père est plus haut que la montagne. L'amour d'une mère est plus profond que l'océan. #Proverbe japonais

Une mère nourrit plus facilement sept enfants que sept enfants une mère. #Proverbe alsacien

La plus violente douleur qu'on puisse éprouver, certes, est la perte d'un enfant pour une mère, et la perte de la mère pour un homme. #Guy de Maupassant

Le devoir de la mère ne s'arrête pas avec l'accouchement, ni avec l'allaitement, ni au mariage, non, l'obligation de la vraie mère continue tant qu'elle est vivante. #Ahmadou Kourouma

La mère punit son enfant, mais, aussitôt après, elle le couvre de baisers. #Proverbe arménien

La mère est celle qui prend le couteau par la lame. #Proverbe bantou.

Aucune mère n'est dupe quand on joue faux. #Pam Brown

Amours de nos mères, à nul autre pareil. #Albert Cohen

Pour chaque mère le soleil ne brille que sur son enfant. #Proverbe irlandais.

Les fils ne savent pas que leurs mères sont mortelles. #Albert Cohen

L'homme a toujours besoin de caresse et d'amour. Sa mère l'en abreuve alors qu'il vient au jour. #Alfred de Vigny

Etrange chose que d'être mère ! Ils ont beau nous faire du mal, nous n'avons pas de haine pour nos enfants. #Sophocle

Assis sur les genoux d'une mère pauvre, tout enfant est riche. #Proverbe danois

Oh ! L'amour d'une mère ! amour que nul n'oublie ! Chacun en a sa part, et tous l'ont tout entier ! #Victor Hugo

La mère, charmante, hésite à sourire, Elle sait l'amour qu'on ne peut pas dire Tenant doucement son fils dans ses bras. #Charles Cros

Ce qu'un père peut faire de plus important pour ses enfants, c'est d'aimer leur mère. #Théodore Hesburgh

La caresse d'une mère, une belle promenade, des heures émerveillées par des récits heureux agissent sur toute l'existence. #Maurice Barrès